L’écoconception en informatique

Rédigé par Nicolas K Aucun commentaire
Feuille d’arbre en ASCII art

Peut-on écrire du code plus écologique ? C’est la question que s’est posé Bruno Thomas lorsqu’il a démarré son projet d’entreprise Classe.io dans lequel ses associés souhaitaient intégrer une dimension éco-responsable.

Une démarche dans laquelle on reconnait les valeurs de Nodatek.

Quelques pistes de réflexion dans cette brève.

Un premier constat : peu de développeurs se posent la question de l’efficacité écologique de leurs logiciels et applications. Pourtant, de nombreux choix des équipes de développement ont un impact sur l’écologie : choix des technologies, simplicité du code, optimisations, …

L’optimisation a un coût et c’est sans doute la raison pour laquelle peu d’entreprises s’intéressent à l’éco-conception logicielle. Parallèlement, ça peut aussi rapporter sur le long terme : s’il y a besoin de moins de serveurs pour faire tourner une application, on a tout à y gagner !

Mais l’optimisation à outrance rend le code difficile à maintenir. Alors peut-être faut-il déjà avoir quelques réflexions simples lors du développement :

  • les technologies que j’utilise sont-elles les plus efficaces (tous les langages ne sont pas aussi gourmands en énergie, idem pour les frameworks, cf une publication de l’INRIA sur le sujet) ? Écrire du code spécifique ne serait-il pas plus adapté pour un besoin précis ?
  • l’architecture logicielle a-t-elle tendance à réaliser des requêtes nombreuses qui pourraient être regroupées ?
  • mon application est-elle accessible/responsive ?
  • mon application tourne-t-elle sur des vieilles machines ou va-t-elle contribuer à donner un sentiment à l’utilisateur qu’il est temps de changer son ordinateur / son téléphone ?
  • mon projet respecte-t-il les standards dans son domaine ?
  • si mon projet est abandonné, est-il possible de publier tout ou partie des sources sous licence libre ?

Autant de questions qui peuvent aider à avoir une démarche un peu plus écologique dans la conception de logiciels, applications, et sites web.

Développeurs, avez-vous déjà pensé à l’impact écologique de votre code ?

Sources :

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot ndmys ?

Fil RSS des commentaires de cet article